mariefdesbos/ décembre 31, 2018/ Blabla/ 0 comments

Aujourd’hui est le dernier de 2018, qui fut une année haute en couleur… Enfin… Haute en tons de gris. Alors je sais, j’me suis pas présenter avant de commencer ce bilan, promis, je le fais demain (ce qui est bête, puisque du coup, vous comprendrez pas grand chose sur certaines de mes victoires.)

BILAN PERSONNEL

Depuis Octobre 2017, je fais de la chorale et parti d’un groupe (Captain Couc’, venez nous voir, on est gentil). En juin 2018, j’ai participer aux Festival Pik&Ziz organiser à l’Abbaye de Mazan (venez, c’est bien!). Et socialement, ces deux engagements m’ont fait beaucoup évoluer. En plus de mon traitement actuel, voir des gens à moments organiser et prévu m’aide à me stabiliser. Puis franchement, ca m’aide à sortir régulièrement (une a deux fois part semaines) et j’ai rencontrer des gens si adorables que je me demande si ils sont réels ou si c’est une hallucination.
Je suis dans le milieu du Zero Dechet et j’avance de plus en plus dans mon desemcombrement. Cet année, nous n’avons pas déménager, donc il fut plus lent de trier et regarder ce qu’on utilise pas. Part contre, nos chats nous ont débérasser de pas mal de vaisselle. Et mon père a décider de nous filer toute sa bibliothèque (il est passer en lectrice), donc notre salon est plein de carton que nous devons trier. Ma dernière résolution de l’année a été de passer aux lait de ferme. C’est fou ça, j’ai une ferme à dix minute à pied de chez moi, mais j’allais acheter du lait en carton alors que je peux avoir uen bouteille de lait frais tout les deux jour. Et en plus, j’ai pleiiiin de copains.ines qui font du bon fromage de chèvre, de brebis et de vache.
Niveau gros changement, je suis aussi rentré dans un protocole de chirurgie de l’obésité, en espèrant enfin adapté mon corps à mes souhaits. Donc niveau alimentation, j’ai fais des gros changements en supprimant les soda gazeux, changer ma consomation de sucre, puisque je ne consomme plus de sucre hyper raffiné mais du sucre rapadura, du sirop d’érable ou du miel. J’ai arrêter de sucré mon café, mais pas mon thé (j’ai d’ailleurs developpé une p’tite obsession de pour bubbletea). Je dirige aussi de plus en plus mon alimentation du végétarisme. On mange de moins en moins de viande, on doit en acheter une fois part semaine, deux au max). Voilà, voilà.

BILAN COUTURE

En debut d’année dernière, j’ai fais une liste de projet, plusieurs même. Et j’ai presque rien fait. J’ai du me coudre deux tshirts et un pantalon ainsi que deux ou trois essaie de robe. Coupé des projets que je ne ferais pas au finale et donc, j’ai eu l’impression de gaché beaucoup de tissus pour moi. J’ai cousu quelques sous-vêtements pour ma chérie mais sans grand succés sur les finitions. Faut vraiment que j’améliore mes finitions sur les matiers mailles couplé à de l’elastique. Pour ma fille, j’ai fais trois robes en tissus tissés, trois robes en mailles, trois pantalons en mailles, une veste, un manteau et je crois que c’est tout. Et une chemise pour mon fils.
Malheuresement pour moi, de fin aout à novembre, j’ai eu un gros épisode dépressif qui m’a pas mal cloué au lit le matin et fait beaucoup procrastiner. Et beaucoup cogiter. Et mine de rien, même si j’étais pas capable de coudre (serieux, j’ai rien cousu en trois mois) j’ai réfléchis a ce que j’aimais comme vêtement, comme tissus et surtout à ce que je voulais. Car au finale, j’ai très peu de vêtement et beaucoup sont trop petit, pas a mon gout et abimé.Du coup, comme auto-cadeau de fin d’année, je me suis offert du sweat doudou pour me faire deux sweat et j’espère, deux jupes. Parce que j’aime le douillet, j’aime le toutdouc. J’ai donc investis dans du polaire alpin paon et gris et une sweatshirt rugeux de la même couleur chez tissus.net et dans le patron Andreas Pulpeuse de petit patron (Margaux, si un jour tu passe par là, l’achat de rayure est entièrement ta faute!).

BILAN PROFESSIONNEL

Cet année, j’ai réaliser que j’étais vraiment un.e pro. Déjà parce que j’ai déclaré mes premiers impots pro (sur la faramineuse sommes de 40euro, ouais, je sais, je cause de sous, c’est pas forcement l’idéale). Ensuite car je suis rentré dans une boutique de producteur et d’artisant à Langogne (Au p’tit marché, retrouvable sur facebook si vous voulez suivre les arrivés et les évènements). Et mine de rien, c’est très dur pour moi qui ne prévois jamais de stock et qui est dans des épisodes ou m’ai impossible de bosser. J’ai aussi réussis (avec six mois de retard) a honoré les commandes qui m’ont été passer en mars-avril (mille merci aux personnes qui m’ont fait confiance et qui ont attendu, vous êtes merveilleux.ses). Et j’ai reussis a faire quatre marché de noel cet année, même si franchement, j’en suis sorti lessivé aussi bien phisiquement que mentalement. Mais je pense que je commence à me faire à la présence des potentiel clien et je pense que je commence à savoir expliquer les valeurs de ma marque. Et au finale, je sens que plus j’y arrive, plus j’arrive à faire à faire que les gens s’interesse à mes articles.

En résumé, je pense que je commence à battre ma phobie social et mon agoraphie. Je me stabilise dans mon travail. Et je commence à arriver à m’ouvrir aupres d’autre personne que ma famille.

Sur ceux, je vous salus, souhaite ce que vous voulez pour 2019 et à demain pour la présentation de ma p’tite personne !

Share this Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.